jour 13 – étape 12 : de Conques à Decazeville : 20,8 km

Objectif : hôtel-restaurant Foulquier
14 bis avenue Victor Hugo 12300 Decazeville

Nous repartons de Conques.

Conques de loin

Arrivés à 16h00 à Decazeville. Tout est fermé, car nous sommes lundi de Pâques. Nous y retrouvons Pierre le Suisse qui loge au même hôtel que nous, qui n’ouvre qu’à 18h. En attendant, seul un cybercafé est ouvert. Pierre a le mot juste. Au cimetière, il y a sans doute plus d’activité qu’en ville…

la ville de Decazeville vue de loin

La ville a eu ses heures de gloire au temps des exploitations minières. Il n’y a plus d’industries et la pauvreté s’est durablement installée. L’inactivité des jeunes est visible. Partout, les murs deviennent leur exutoire avec des tags qui reflètent leur rage d’exister; L’hôtel deux étoiles a lui aussi dû avoir ses heures de gloire dans les années 80. A présent la moquette est fanée, voire manquante sur certaines marches d’escalier. Seul investissement récent : la télé à écran plat. Le radiateur électrique ne fonctionne plus. Une lampe de chevet non plus. Mais on a pu dormir, c’est l’essentiel. Le restaurant chinois a côté de l’hôtel  est ouvert!! Nous prenons une bonne soupe chaude et de bons plats fumants de canard et de crevettes aux champignons. Un délice.

 

2 réflexions sur « jour 13 – étape 12 : de Conques à Decazeville : 20,8 km »

  1. Josiane

    Chers amis

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêts toutes vos publications. De l’organisation de ce périple, de vos motivations, du choix du matériel, de l’organisation du circuit et de l’intendance de la maison.
    De la tondeuse qui tombe en panne juste avant le départ (je vous rassure le jardin est beau), au tuyau d’arrosage automatique qui fait plus de dégâts que ne rends de service (là aussi, la voisine fait ce très bien !)
    Bien aimé aussi, la nuit avant le départ à ne savoir quoi sortir des sacs …
    Puis le départ sur les premiers chemins sinueux – très belles photos – très belles descriptions – un plaisir à vous lire !
    Étonnée un peu que vous soyez si peu nombreux sur ce parcours – j’aime bien votre ami « Pierre » le Suisse, que vous retrouvez avec un petit temps de retard … le rythme suisse !
    Globalement vous avez un accueil bien sympa dans les auberges et je crois de très bons repas. C’est une bonne chose pour de telles étapes.
    Petit bémol : Michel son tendon – sa cheville … le mal, le doute … une étape chez un médecin de campagne (il faisait aussi vétérinaire peut être ?) … mais Michèlle était là pour massage et soins …. Ah si « les femmes n’existaient pas » !!!
    Je me réjouis que se sois arrangé ainsi. J’ai hâte de connaître la suite de votre périple.
    Bon courage – à bientôt pour d’autres commentaires – Amitiés- Josiane

  2. Alain et Chantal

    Nous sommes rentrés à Moosch hier soir après un mois d’absence et venons de suivre votre pélerinage sur internet. Nous vous souhaitons beaucoup de courage et de persévérance pour votre périple. La semaine dernière nous sommes passés à Bénéven l’Abbaye qui se trouve sur un des chemins de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.