jour 73 étape 69 : de Trabadelo à O Cebreiro : 17,8km Vendredi 8 juin

Avant hier soir, nous nous sommes aperçus qu’à mon tour j’ai été mordu par les bestioles. Alors, commença une décontamination en règle, par compartimentage de toutes les affaires.
Traitement, mise en sacs hermétiques pour un confinement létal. On en vint à utiliser toute la bombe de produits français que nous avions emmenée.
Mais ce soir, nous pensons avoir la situation sous contrôle. Nous avons enfin trouvé (avec difficulté) un produit en pharmacie et traité le contenu des sacs encore suspects. Michelle est en voie de guérison. 


Hormis ce déplorable épisode, nous sommes partis plein d’entrain ce matin pour affronter les trois tours Eiffel à grimper pour arriver à O Cebreiro à 1300m d’altitude. 

Les maisons des villages sont maintenant bien entretenues. Il y a des fleurs aux balcons et aux fenêtres.

 Nous avons trouvé trois églises ouvertes sur le chemin ! Et avec tampon! Après plusieurs km de cache-cache avec l’autoroute et la nationale, notre chemin piétonnier s’est enfin retrouvé seul avec le rio de Valcarcera. Nous avons suivi son cours, d’abord rivière large et tumultueuse jusqu’à atteindre presque sa source quand elle n’était plus qu’un filet d’eau souriant, coulant entre ombelles blanches et rosiers sauvages blanc rosé.

 

Puis, nous avons émergé de la forêt et atteint les chaumes couvertes de genêts. Enfin des vues superbes.

 

Nous quittons la province de Leon pour entrer en Galice.

  Un curieux petit oiseau jaune s’est laissé approcher s’envolant vers le sommet où se trouve le petit village de Cebreiro où nous logeons.

Nous entrons d’abord dans la petite église Santa Maria de Real qui ressemble à un havre de paix : lumignons allumés, douce musique, et de nombreux pèlerins se recueillant.

Près de la statue de la vierge, se trouve un banc avec une bonne douzaine de Bibles, chacune dans une autre langue, même en braille.

Nous dotons notre créanciale d’un immense cachet du lieu (double case)! La température chute dès que le soleil est passé de l’autre côté ; il faudra bien  se couvrir ce soir. 

Le soir, en ce lieu mythique, sur la dernière montagne du chemin, nous sommes allés a la messe des pèlerins. Elle commença a 19h et a 19h25, la messe était dite, bénédiction des pèlerins comprise. Durant la messe, tous les répons étaient affichés sur un grand écran plat, en quatre langues, entrecoupés d’images pieuses genre « témoins de Jehovah »

2 réflexions sur « jour 73 étape 69 : de Trabadelo à O Cebreiro : 17,8km Vendredi 8 juin »

  1. Jean-Pierre

    Toujours aussi impressionnant, votre périple. Nous sommes en admiration. Pensons bien à vous.
    Une des choristes de l’atelier vocal que dirige Jean-Pierre a déjà fait St Jacques de Compostelle deux fois.
    Tous les lundis soir (jour de répétition), elle demande de vos nouvelles à Jean- Pierre. Comme quoi, même des inconnu(e)s suivent votre épopée.
    Vous êtes près du but.
    À bientôt.
    On vous embrasse.
    Françoise & Jean-Pierre

  2. Michel Flieg Auteur de l’article

    Nous sommes nous mêmes impressionnés du nombre de gens qui font et refont le chemin. Nous c’est sur, on ne recommencera pas. Il faut laisser la place à d’autres aventures.
    On a le moral qui remonte après les mésaventures des derniers jours. On vous embrasse.
    Michel et Michelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.