jour 25 étape 23 : de Moissac à Auvillar : 22 km

Samedi 21 avril 2012

Nous avons un projet pour nos chaussures de marche quand, pour elles, sonnera l’heure de la retraite. L’idée a été lancée par M. Bates, propriétaire irlandais du gîte Ultreia…

filière de recyclage pour chaussures usagées

En attendant, nous quittons Moissac sous un crachin continu. Nous longeons le canal latéral au Tarn sur des kilomètres. Curieusement, le chemin de halage que nous empruntons est interdit aux chevaux. Il est aussi interdit aux voitures et aux cyclomoteurs. Mais il est asphalté. Les arbres se reflètent à l’infini sur les eaux calmes du canal, que nul souffle d’air ne vient rider.

le canal latéral au Tarn

Aujourd’hui, ce seront 20 km sur l’asphalte mouillé.
A Pommevic, le crachin tombe toujours. Faute de mieux nous nous installons au sec sous le préau de la salle communale pour manger.

faute de mieux

Quand nous traversons la Garonne par le grand pont métallique, le crachin cesse enfin et le soleil nous réchauffe.

le pont sur la Garonne vu d’Auvillar

Nous arrivons à Auvillar, notre village d’étape. Il est plein de charme, avec ses rues pavées, sa halle aux grains ronde,

la halle aux grains d'Auvillar

son église qui reflète une histoire tourmentée

l'église d'Auvillar imbriquée dans les fortifications de la ville

et sa tour de l’horloge.

Nous avons un peu de mal à localiser le cachet pour notre créanciale. Mais la coiffeuse sait trouver la personne qui sait qui peut nous le trouver. Nous montons ensuite vers notre hébergeur du soir tout en haut du village.

A partir du centre ville vers le clos du Pech, où nous logerons ce soir, il y a une route qui grimpe continument sur 500m. En haut de la côte, M. Sarraut nous reçoit dans sa villa. L’hiver a été fatal aux grands eucalyptus qui bordent le chemin d’accès. Tous les mimosas sont morts. Mais il reste philosophe : on replantera. Il nous montre notre chambre et nous dit : « Si vous voulez descendre en ville ce soir, pour manger, j’ai une petite voiture que je peux vous prêter. »

Nous apprendrons qu’il héberge aussi un autre couple ainsi que deux personnes individuelles.
Nous le remercions pour son accueil et nous passons sous la douche avant de nous reposer un peu. A 19h15, je vais lui demander la voiture. Elle est devant la villa. Les clés sont dessus. « Elle vous attend »  me dit-il.
Tout guillerets, nous partons en voiture jusqu’au restaurant du centre ville. Nous demandons une table pour deux.
Surprise : « c’est complet! » nous dit le maître d’hôtel. C’est alors que nous voyons Robert et Rose-Marie, le couple de pèlerins suisse que nous n’avons plus rencontré depuis 10 jours. Ils nous invitent à leur table et le tour est joué.
Nous passons une excellente soirée ensemble .

retrouvailles avec Robert et Rose-Marie

Au menu : souris d’agneau au thym et au miel. Et autre surprise : Robert et Rose-Marie logent aussi chez M. Sarraut. Nous leur proposons de les ramener en voiture. Ils en restent tout ébahis, mais heureux de s’éviter la montée de la côte à pied.

1 réflexion sur « jour 25 étape 23 : de Moissac à Auvillar : 22 km »

  1. Josiane

    Une place autour d’un repas contre une place en voiture : belle image de « partage »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.